[Économie] Le Japon offre 1 milliard de FCFA au Cameroun pour le développement de la riziculture

La convention y relative a été signée le 20 août 2019 à Yaoundé entre le ministre de l’Économie, de la planification et de l'aménagement du territoire et l’ambassadeur du Japon dans notre pays. Une enveloppe de 200 millions de yens, soit un milliard de FCFA, c’est le montant que le gouvernement japonais va débloquer en faveur du Cameroun pour le développement de la riziculture. La convention y relative a été signée le 20 août 2019 à Yaoundé entre Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et l’ambassadeur du Japon au Cameroun, Tsutomu Osawa, en présence du ministre de l’Agriculture, Gabriel Mbaïrobe. «Ce don est accordé au Cameroun dans le cadre de la promotion de l’industrie primaire», a indiqué le diplomate nippon au cours de la cérémonie. Pour sa part, le ministre Ousmane Mey a indiqué que l’appui du Japon «va favoriser la mise à disposition des riziculteurs camerounais, mais aussi des techniciens japonais devant accompagner nos experts dans l’appropriation des techniques agricoles susceptibles d’améliorer les rendements et partant, la production nationale du riz, des équipements et matériels agricoles». Le PRODERIP (Projet de développement de la riziculture irriguée et pluviale) est mis en œuvre dans les régions du Centre, Sud, Est et Nord-Ouest depuis 2016.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps