[Économie]le gouvernement ordonne le retrait des produits sano du marché

Dans une correspondance adressée le 5 mars 2021 au chef de la brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes du département ministériel dont il a la charge, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, ordonne le retrait du marché des produits Sano, entreprise de production d’eau suspendue d’activités 24 heures plus tôt par le ministre de l’Industrie, Gabriel Dodo Ndocke, pour « non-respect des normes d’exploitation ». « Au nom de la protection et de la préservation de la santé des consommateurs, je vous demande d’organiser, toutes affaires cessantes, le déploiement de vos équipes sur le terrain en vue de procéder au retrait immédiat des produits incriminés du marché », écrit Luc Magloire Mbarga Atangana. Cette décision du ministre du Commerce met un terme aux inquiétudes de certaines associations de défense des droits des consommateurs, pour lesquelles une simple suspension des activités de Sano était insuffisante, dans la mesure où elle n’empêchait pas à cette entreprise de continuer à écouler ses stocks, au péril de la santé des consommateurs. L’entreprise à laquelle le ministère de l’Industrie interdit désormais de présenter son produit comme étant une « eau minérale », quant à elle, continue de défendre « la qualité irréprochable de ses produits ». Ceci en dépit de la fuite sur les réseaux sociaux de vidéos montrant des agents en train de manipuler, les mains nues, dans un espace insalubre et à même le sol, de l’eau pompée dans des bonbonnes. Avant la suspension de ses activités pour une durée de six mois, puis le retrait de ses produits du marché décidé par le gouvernement, la société Sano SA, qui jusqu’ici était présentée comme producteur d’eau minérale, était le 3ème opérateur de ce marché devenu très concurrentiel. Selon les dernières données produites par les Brasseries du Cameroun, en 2018, cette entreprise contrôlait 7,5 % du marché de l’eau minérale dans le pays. Ceci, grâce « aux promotions permanentes de ses produits », avait souligné le rapport du groupe SABC, le numéro 2 de ce marché largement dominé par Source du Pays, avec sa marque Supermont.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps