[Économie]le délégué du gouvernement en guerre contre un réseau de faux billets à Douala

Le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala a interdit la vente de contraventions de stationnement dans la ville, ainsi que le remorquage illégal de véhicules, en raison d’un marché noir en cours et de la distribution de faux billets.Il ajoute que des mesures sont en train d’être prises pour réorganiser le secteur alors que le conseil envisage d’appliquer des méthodes modernes de stationnement à Douala. Du gouvernement a également averti quiconque vendait des billets ou contrôlait illégalement des terrains de stationnement de cesser de se livrer à cette activité, sous peine de se faire arrêter. Les propriétaires de voitures ont été invités à respecter cette décision. La police municipale et l’unité de lutte contre la corruption du conseil municipal devraient faciliter le processus. Les propriétaires de voitures se sont plaints d’un groupe d’hommes, remorquant des véhicules sans autorisation et avec des procédures suspectes. Certains d’entre eux menacent ces propriétaires de voitures avec des remorqueurs, une sorte de corruption sous fond de chantage. Les personnes habillées avec des vêtements de sécurité routière traînent dans certains hôtels et harcèlent les visiteurs avec des billets, ce qui indique clairement que cela ne vient pas de la mairie de Douala. Beaucoup de personnes pensent que se sont ces plaintes qui ont poussé le délégué gouvernemental à prendre cette décision. Cette période de suspension lui permettra avec l’aide de son équipe, de mettre en place de nouvelles procédures qui cadrent avec leurs actions dans la ville de Douala.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App