[Économie]le Cameroun lorgne un financement de la Banque Mondiale pour améliorer sa résilience

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, a procédé ce mardi 23 février 2021, au lancement de l’atelier national des consultations régionales en vue de l’élaboration de la stratégie du gouvernement en vue de l’éligibilité du Cameroun au guichet «Prevention and Resilience Allocation» (PRA), entendu Allocation pour la Prévention et la Résilience. C’était en présence de quelques membres du gouvernement et de la directrice adjointe des Opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Keiko Kubota. Pour être éligible à ce programme financé à hauteur de 669 millions de dollars soit 361,959 milliards de Fcfa par la Banque mondiale, le Cameroun envisage mettre sur pied une stratégie forte et inclusive qui prend en compte les points de vue sectoriels et territoriaux, ainsi que tous les défis, les solutions adéquates et ciblées. La candidature du pays à celui-ci fait suite aux multiples crises dont il fait face à savoir la crise socio-politique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, la crise sécuritaire causée par Boko Haram à l’Extrême-Nord et l’afflux des réfugiés dans la région de l’Est. Les travaux lancés ce jour et qui dureront deux semaines, s’étendront sur l’ensemble du territoire national et bénéficieront de l’expertise du cabinet Agora consultant de la Banque mondiale. Selon le ministre de l’Economie, l’objectif visé par le Cameroun à travers cette action est « d’accélérer, de renforcer les moyens de développement du Cameroun en s’attaquant à certains facteurs exogènes ou endogènes qui conduisent aux crises socio-politiques, aux conflits dans l’utilisation des ressources avec évidemment l’expulsion de certaines ressources humaines du processus de développement que nous voulons tous accusés », indique-t-il. Pour rappel, avec la montée croissante des inégalités dans le monde à cause des facteurs tels que les conflits, les violences de toutes sortes, le changement climatique… la Banque mondiale a élaboré une stratégie FCV (Facility, Conflict and Violence) 2020-2025 dans le but de renforcer le système de prévention et de résilience des pays en question. Ainsi, dans le cadre du cycle de financement de l’IDA19, la Banque mondiale a mis en place un guichet spécifique dédié à cette problématique. Il s’agit du guichet « Allocation pour la Prévention et la Résilience». Le PRA est destiné à répondre aux besoins des pays où il existe un risque d’escalade dans la fragilité ou vers un conflit de haute intensité.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps