[Économie]la douane a déjà collecté 119milliards de recettes en 2021

La réunion de coordination des responsables des services centraux et déconcentrés de la Direction générale des douanes a permis de dresser le bilan de l’année 2020 au sein de cette institution rattachée au ministère des finances. Présidée par visioconférence par Edwin Fongod Nuvaga, le Directeur général des douanes camerounaises, la réunion de coordination portait également sur la présentation des premiers résultats enregistrés par les douanes camerounaises pour le compte de l’exercice 2021. Dans un contexte national et international peu favorable (propagation de la covid-19, la mise en production de camcis, la baisse du cours des matières premières, les fluctuations du naira, la fraude et la contrebande, la poursuite de la mise en oeuvre des engagements avec le FMI), l’année budgétaire écoulée s’est achevée par un bilan extrêmement positif, selon son Directeur général. Cette direction placée sous le ministère des Finances a pu ainsi réaliser un objectif de 705,2 milliards de FCFA en 2020. Correspondant à un supplément de recettes de 55,2 milliards de FCFA par rapport à l’enveloppe attendue fin exercice qui s’élevait à 650 milliards de FCFA. Un taux de réalisation de 108,5 %: « il s’agit du plus fort taux de réalisation enregistré par la Direction générale des douanes sur les 6 dernières années. Le 2ème plus fort taux de réalisation sur les 16 dernières années», d’après Hamadjam Raphaël, Chef de la cellule des statistiques des douanes camerounaises. Plusieurs facteurs ont favorisé ce résultat exceptionnel fin 2020: une conjoncture prévisionnelle moins catastrophique (17,6% contre des prévisions de baisse évaluée à 19%), l’impact favorable des mesures nouvelles de la loi de finances 2020, le bon niveau de recouvrement, l’apurement important de la dette de l’Etat et des marketeurs, et la bonne tenue du contentieux douanier. Le Chef de la cellule des statistiques de la Direction des douanes camerounaises présente les principaux produits pourvoyeurs de recettes en 2020. Il s’agit des carburants, des véhicules de tourisme, des articles de friperie, carreaux, duclinker, les bois bruts, les véhicules de transport des marchandises et les cigarettes. Dans le même registre, les douanes camerounaises ont bénéficié de menues recettes versées par des majors de l’industrie camerounaise. Majors dont les principaux sont Total, la Sabc, Green oil, Cami, Congelcam, Sangoten, Sorepco et Tradex. Défis et contraintes Pour l’année 2021, les douanes camerounaises devront mobiliser 804,7 milliards FCFA de recettes douanières, soit une hausse de 24% par rapport à l’objectif fixé en 2020. Ce qui correspond à des recettes mensuelles évaluées à 67 milliards de FCFA. Les deux premiers mois de recettes ont malheureusement été laborieux compte tenu des perspectives de l’administration douanière. Au total, 119 milliards de FCFA ont été collectés en janvier et février 2021. En moyenne 59,5 milliards de FCFA par mois: «ce résultat est en hausse par rapport aux 91,5 milliards de FCFA comptabilisés à la même période en 2020», révèle Hamadjam Raphaël. D’après Edwin Fongod Nuvaga, le Directeur général des douanes, d’importants défis restent à relever. Ils portent notamment sur la résilience face à la 2ème vague,la réduction des délais et coûts de passage des marchandises, la mise en œuvre de la Zlecaf et la poursuite du démantèlement tarifaire dans le cadre de l’APE avec l’Union Européenne, et le renforcement de la sécurité. Quant aux contraintes, elles concernent notamment les moyens à mobiliser par les douanes camerounaises, l’amélioration de l’environnement des affaires, le suivi des flux financiers, l’impact des mesures douanières nouvelles, renforcement de la gouvernance et la promotion de l’éthique, l’harmonisation des règles d’origine, l’amélioration de la production contentieuse, l’apurement du sommier des régimes suspensifs, l’encadrement du transit conventionnel et du transit non conventionnel, l’extension de la mise en oeuvre de Camcis.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps