[Économie]la coopération économique entre le Cameroun et l'Inde va s'intensifier

Le ministre du Commerce du Cameroun a présidé une réunion virtuelle avec la partie indienne le 11 mars dernier, pour une présentation croisée des atouts des deux pays, en vue d’un renforcement de leurs relations. Cette visioconférence qui se déroulait en présence du Haut-Commissaire de l’Inde au Cameroun, Rakesh Malhorta et du directeur Afrique de la Conférence des industries indiennes, Rakhee Gupta, a également vu la participation des officiels de l’Agence de Promotion des Investissements et de la Chambre de Commerce ; sans oublier les hommes d’affaires opérant déjà au Cameroun depuis de longues années. Un pays où tous les investissements sont protégés et où le gouvernement et le secteur privé travaillent main dans la main, pour l’amélioration substantielle du climat des affaires. Evoquant au passage, les conventions internationales en matière d’arbitrage et celles des Nations unies en matière d’investissements que le Cameroun respecte scrupuleusement. De prime abord, le ministre du Commerce du Cameroun a présenté les nombreux atouts de son pays qui fait partie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), dont il est le leader. Un pays de 25 millions de consommateurs au sous-sol très riche dont le PIB a évolué tout au long de ces dernières années, preuve de son dynamisme et de sa résilience économique en dépit de nombreux obstacles endogènes et exogènes auxquels il est confronté. De 26,14 milliards en 2014, il est passé à 39,2 milliards en 2019. Dans son exposé, le ministre Mbarga Atangana a également présenté à ses interlocuteurs, la Stratégie nationale de développement 2020-2030 qui ambitionne de transformer structurellement l’économie camerounaise en la rendant nettement plus compétitive. L’objectif étant à terme : le développement des industries et plus de compétitivité. Dans cette dynamique, ce pays de 1,3 milliard d’habitants, pourrait bien investir dans les secteurs : énergétique, pharmaceutique, matériaux de construction, mines, télécommunications, cacao, café, coton et services. Le Cameroun dispose également de nombreux produits qu’il pourra exporter en Inde. Face à ce brillant argumentaire, les investisseurs indiens n’ont pas caché leur attrait pour l’économie camerounaise. L’exemple de leurs compatriotes entrepreneurs opérant dans le pays depuis longtemps devrait les convaincre que le Cameroun est une destination sûre pour investissements publics et privés. En 2014, les échanges commerciaux entre le Cameroun et l’Inde étaient estimés à 250 milliards. Ils devraient rapidement évoluer à la hausse avec ces nouveaux investisseurs attendus.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps