[Économie]La Chine veut lancer une cimenterie

Un mémorandum d’entente en vue de la construction d’une cimenterie à Kribi, a été signé récemment entre la Cimenterie Industrielle de Kribi et un consortium chinois. Il s’agit de China National Building Material Co. LTD Sinoma/Afchamp. La nouvelle usine va produire 500.000 tonnes de ciment par an. Avec le temps, sa production pourrait avoisiner la barre de 1,5 million de tonnes. Le coût total du projet est 60 millions de dollars américains. L’unité de production de ciment du chef-lieu du département de l’Océan va générer 300 emplois. Les travaux de construction débutent en août 2020. La phase de maturation du projet, s’étale d’octobre 2019 à avril 2020.Entre autres équipements, il faut un silo de 18.000 tonnes pour le clinker et un silo de 4.000 tonnes pour le ciment. Le numéro un chinois des matériaux de construction, China National Building Materials Group Corp (CNBM), a racheté China National Materials Corp (Sinoma) après le feu vert donné à cette opération par les autorités chinoises. Le Conseil d'Etat a donné son accord au rachat de Sinoma par CNBM, selon un document de la Commission de Supervision des Actifs Publics (SASAC). Le montant total des actifs du nouveau groupe dépasse les 500 milliards de yuans (66,4 milliards d'euros). Depuis quelques années, le marché du ciment au Cameroun est pris d’assaut par les investisseurs. L’Afrique en miniature est en train de devenir un pôle incontournable en matière de production du ciment. Ce qui intrigue les consommateurs, c’est les prix pratiqués par les producteurs. Les cimenteries se multiplient mais le sac de ciment demeure l’affaire d’une certaine classe.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps