[Économie]la BM inflige une très mauvaise note au Cameroun

Après avoir étudié 10 facteurs favorables à la création d'une entreprise, à l'emploi de travailleurs, à l'obtention de permis de construire, à l'obtention d'électricité, à l'enregistrement des biens, à l'obtention de crédits, à la protection des investisseurs minoritaires, au paiement des impôts, au commerce transfrontalier et aux contrats avec le gouvernement, la Banque mondiale a attribué une note de 46,1 sur les 100 points disponibles au Cameroun. L'institution de Bretton Woods note que le Cameroun ne s'est amélioré que dans un seul des dix facteurs depuis la publication du rapport 2019 et ce dans le domaine de la diffusion de l'information relative à l'acquisition de crédits au Cameroun.En réponse à la publication, la plateforme " Investir au Cameroun " a indiqué que l'amélioration par le Cameroun de l'un des facteurs est due à sa confédération d'institutions financières au sein de la sous-région CEMAC, la Banque mondiale se positionnant au premier rang de la zone CEMAC, suivie par le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo, le Tchad et la République Centrafricaine dans un ordre respectif. Au niveau continental, les trois premières places en Afrique ont été occupées par le Maroc, le Kenya et la Tunisie, tandis que la Somalie, l'Erythrée et la Libye sont en tête de liste, tandis que la Nouvelle-Zélande, Singapour et Hong Kong sont en tête du classement mondial de la facilité de faire des affaires pour 2020.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps