[Économie] Investissement : le Cameroun et la Suisse revisitent leur coopération

Arrivé en fin de séjour, Pietro Lazzeri est allé faire ses adieux au ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), le 19 novembre 2020. Un peu plus de deux ans.Le temps qu’aura duré le séjour de Pietro Lazzeri au Cameroun. Le temps d’un au revoir au ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) le 19 novembre dernier, a permis de revisiter la coopération entre le Cameroun et la suisse. Alamine Ousmane Mey et l’ambassadeur Helvétique ont entre autres, échangé sur la collaboration socio-économique entre les deux pays. Notamment, les projets financés par les Fonds de contre-valeurs, la promotion des PME et le développement humanitaire. La coopération entre ces pays est à la fois diplomatique et économique. A ce jour, le Cameroun abrite une bonne dizaine de grandes entreprises suisses qui investissent des sommes importantes, pour renforcer cette collaboration. Dans le cadre des Fonds de contre-valeurs, « la Suisse a soutenu 3 entreprises camerounaises dans les domaines de la production de la pomme de terre, la production énergétique, hydraulique et l’irrigation, qui sont des secteurs essentiels pour le Cameroun », explique Alamine Ousmane Mey, Minepat. Pour l’ambassadeur, « le Minepat a toujours été très disponible, ouvert et nous avons pu développer une coopération très concrète qui a porté à la sélection et la mise en oeuvre de plusieurs projets. C’est clair qu’au Cameroun les opportunités existent mais aussi les besoins. La suisse contribue déjà au développement du Cameroun mais on peut continuer à travailler ensemble ». Autre sujet au menu des échanges, la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30). Sans compter que les deux parties travaillent pour la signature d’un accord sur la double imposition visant à encourager les investisseurs suisses à mettre plus de ressources au profit du pays. « Dans l’optique de se rapprocher du secteur privé, nous allons travailler à l’aboutissement dans de meilleurs délais de la signature d’une convention sur la double imposition, pour encourager davantage les investisseurs à mettre des ressources dans un pays à fort potentiel », indiquait Alamine ousmane Mey. De même, d’autres ressources devraient être allouées au développement des PME, pour tirer avantage de l’expertise suisse. Pietro Lazzeri a présenté ses lettres de créance au président de la République en décembre 2017. Les actions de ce partenaire du Cameroun sont perceptibles dans des domaines aussi nombreux que diversifiés. L’on note entre autres, dans l’éducation la mise sur pied de l’institut des relations internationale du Cameroun (IRIC) et l’appui au programme de réforme du système de formation des professionnels des affaires sociales et le financement des projets agricoles entre autres.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps