[Économie] Électrification rurale : Le gouvernement recherche 43 milliards de FCFA

Pour atteindre cet objectif, les pouvoirs publics tendent la main, à ses partenaires au développement notamment l’Union Européenne(UE) et la Banque européenne d’investissement (BEI). D’un coût global de 131 milliards de FCFA, le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones sous-desservies au Cameroun (Perace) s’est récemment vu doter d’un montant de 88 milliards de FCFA. C’était à travers un accord de crédit signé le 12 juin 2020 à Yaoundé entre le ministre de l’Economie et le représentant du directeur des opérations de la Banque Mondiale au Cameroun. Mais cette enveloppe s’est avérée insuffisante. Pour boucler le financement de ce projet, les pouvoirs publics font recours à d’autres bailleurs de fonds. La main tendue du gouvernement vers l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement Le gouvernement est actuellement en train d’achever les négociations avec la BEI et l’UE, en vue de l’octroi de la rondelette somme de 43 milliards de FCFA. Les prêts contractés auprès de la BEI et l’UE sont prioritairement destinés à financer les coûts d’installation. Avec cet argent, l’Etat veut permettre aux populations des zones reculées d’avoir accès à l’électricité pour atteindre les Objectifs de développement durable(ODD). Le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones sous-desservies au Cameroun vise le raccordement de 24.000 nouveaux abonnés par extension du réseau et de 70.000 branchements dans les localités des régions Nord-ouest, Sud-ouest, de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord ; le renforcement des réseaux HTB/HTA/BT existants pour tenir compte de l’accroissement de la charge. Les principaux bénéficiaires du projet sont les populations de 687 localités dont sensiblement 368 361 ménages localisés dans six régions du Cameroun, les opérateurs économiques, les institutions nationales, l’Agence d’électrification rurale, les femmes qui disposent de l’énergie électrique dans leur structure dans la zone d’implantation du projet et environ vingt localités électrifiées par la technologie mini-réseau/hors réseau.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps