[Économie] Éclairage public :50 millions pour réhabiliter le réseau de Yaoundé

Un appel d’offres «national restreint en procédure d’urgence vient d’être lancé par le tout nouveau maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana. Le nouveau maire de la ville de Yaoundé vient de lancer l’un des chantiers prioritaires de son mandai, conformément à une feuille de route balisée et aux engagements pris à l’occasion île sa prise île fonction. Luc Messi Atangana entend s’attaquer à la vétusté des réseaux d’éclairage public dans la cité capitale en vue de sa réhabilitation dans les meilleurs délais. C’est dans ce sens que le successeur de Gilbert Tsimi Evounaa lancé récemment un appel d’offres national restreint en procédure d’urgence pour la maîtrise d’œuvre des travaux d’entretien courant et de réhabilitation des réseaux d’éclairage public à travers la ville de Yaoundé. Les termes de l’avis d’appel qui sont assez laconiques apportent cependant quelques précisions sur le coût prévisionnel des opérations de réhabilitation des réseaux d’éclairage public qui s’élève à 50 millions de cfa. L’appel d’offres met un point d’honneur à indiquer que les travaux qui devraient démarrer aussitôt le marché attribué au prestataire bénéficiaire, seront financés par le budget île la ville de Yaoundé, lit notamment le budget des exercices 2020 et suivants à travers le compte « entretien voiries ». Pour justifier l’intérêt que le nouveau maire île la vile porte sur la réhabilitation des réseaux d’éclairage de la cité capitale, l’on rappelle à souhait ici à la Communauté urbaine que de nombreuses artères de la ville sont mal éclairées lorsqu’elles ne sont pas dans l’obscurité totale. Avec toutes les conséquences que charrie cette absence d’éclairage. Il s’agit notamment de nombreux cas d’agressions et de vols dans les domiciles, y compris dans les édifices publics. Compétences antagonistes Mais d’ores et déjà, si des voix se sont élevées ça et là pour saluer cette initiative qui vient à point nommé pour combler ces insuffisances en matière d’éclairage public, des sons discordants se font entendre parallèlement. Non pas tant pour condamner l’initiative salutaire du maire Luc Messi Atangana, mais pour exiger que celle-ci prenne de l’envergure et s’étende à plusieurs quartiers de la ville. Mais ici à la mairie de Yaoundé, l’on s’en détend. Il s’agit des travaux de réhabilitation devant couvrir toute la ville île Yaoundé. L’on en veut pour seule preuve le montant prévisionnel alloué par la mairie : 50 millions fcfa. Une bien modique somme pour des travaux de l’envergure souhaitée par les populations. Et notre source île relever que l’éclairage public de la ville de Yaoundé ne relève pas de la seule responsabilité du super maire. Les maires des communes d’arrondissement ont leur mot à dire, et doivent satisfaire les besoins île leurs populations. Il n’en faut pas plus pour raviver le sempiternel débat sur la répartition dès compétences au sein îles collectivités territoriales décentralisées, et notamment entre les différentes mairies île la ville et la super mairie. Un antagonisme qui s’enrichira sans doute de nouveaux épisodes avec la nouvelle donne : la disparition du poste de délégué de gouvernement nommé et son remplacement par le maire île la ville, simple Conseiller municipal à la base, élu à ce poste par ses pairs.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps