[Économie ]Douane,le Cameroun opte pour une plateforme unique des opérations

Ce contrat permettra aux usagers d’effectuer désormais toutes leurs opérations douanières sur la plateforme «Cameroon Information System». Le 4 mars 2020 à Douala, le gouvernement camerounais et la société CAMPASS Plc ont procédé à l’exécution du Contrat de partenariat Public-privé N°007638/PPP/MINFI/2015 du 4 septembre 2015 qui vise la conception, l’implémentation et l’exploitation du CAMCIS (Cameroon Information System).Ce projet dont le but est de sécuriser et optimiser les recettes douanières, «est jugé plus rapide et plus sécurisé que son prédécesseur, SYDONIA. Il est axé sur l’application e.custums, la construction des centres de données à Douala et Yaoundé (Backup) et la plateforme de paiement», relève le quotidien Le Messager dans son édition du 6 mars 2020. Cité par le journal, l’ambassadrice de Corée au Cameroun, Bok-Ryeol Rhyou, précise qu’«en tant que pays très avancé, je dirai numéro 1 mondial dans le secteur des technologies de l’Information, la Corée a très vite mis sur pied, le système e-gouvernement pour conjuguer les hautes technologies de l’information, avec les administrations publiques. Le meilleur produit a été le système de dédouanement qui donne plus de transparence et d'efficacité dans le système de dédouanement. Le Cameroun fait partie des 30 pays à travers le monde qui ont bénéficié de ce système. Le système est prêt, on attend le lancement final au niveau du gouvernement. Une fois le système lancé, il sera bénéfique non seulement pour les populations, mais également au niveau des investisseurs et de l’économie de l’ensemble de pays».Selon la directrice générale de la société coréenne CAMPASS, Thouraya Hijazi, outre le montant de l’investissement par le partenaire privé (46 millions d’euros, plus 29 milliards FCFA), des investissements additionnels ont été faits. «En plus de ce montant, et pour garantir un démarrage efficient, nous avons fait des investissements additionnels, à la demande de la partie publique, de l’ordre de 1 milliard 340 millions F CFA. Nous avons refait le call center qui n’était pas prévu dans le contrat de départ, on a également financé les équipements de la migration du système «SYDONIA» (Système douanier automatisé) au système CAMCIS, et réalisé quelques travaux des locaux avant la construction des datacenters à Douala et à Nomayos», a-t-elle indiqué. Selon CAMPASS, les modules de CAMCIS, qui permettent le dédouanement des marchandises, ont été déployés dans 35 unités de douane à l’exception du port autonome de Douala.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps