[Économie] Dieudonné Essomba : ‹‹ le problème du Cameroun , c'est le partage de l'argent››

L’économiste soutient que dès que l’État central procédera au partage équitable des ressources, les camerounais vivront en paix. « Il y a un seul problème au Cameroun : c’est le partage de l’argent ! Tant qu’un seul individu gérera seul les 5.000 Milliards du budget avec ses copains, il se prendra toujours pour un Messie et créera toujours les mêmes abus ! Donc, le problème au Cameroun, c’est le partage de l’argent et c‘est ce partage qui emporte tout le reste ! Dès que la moitié de cet argent reste à l’Etat central et l’autre moitié aux Etats régionaux, le système se purifie de lui-même. Et celui qui est à Etoudi n’aura plus les moyens de faire le con en jouant à un Dieu tout-puissant qui veut se mêler de tout ! », relève-t-il dans une tribune. Pour lui, il n’y a aucune Nation à fabriquer au Cameroun ! « Le Cameroun est déjà une Nation parfaite et en paix ! C’est le partage d’argent qui crée les problèmes, exactement comme dans une fratrie se dispute une cacaoyère laissée en héritage. L’idéologie de l’unité nationale n’est qu’une ruse conçue par l’élite bureaucratique qui a remplacé le colon pour s’approprier en exclusivité l’argent collectif et vivre dans le luxe, au détriment de la population ». 5.000 Milliards « C’est un mensonge que vous devez combattre. Un politicien qui vient vous tenir un discours mielleux en vous promettant les routes, les écoles, les emplois, mais sans vous parler du partage de l’argent est un imposteur et un manipulateur ! Ne l’écoutez pas ! Chassez-le ! Ce n’est qu’un autre Biya déguisé et peut-être même plus dangereux ! Mais celui qui vous dit : « avec les 5.000 Milliards, l’Adamaoua prend tant et va gérer chez lui ! Le Centre prendra tant, l’Extrême-Nord, tant, etc. », voilà ! C’est celui-là que vous allez choisir ! », ajoute-t-il. « Car, tout le monde est capable de bien gérer sa région de manière autonome, sans avoir besoin d’un Etat central qui n’a montré nulle part ses aptitudes à la bonne gouvernance, avec un Gouvernement entier en prison sans compter des scandale s à répétition. Les Camerounais veulent une seule chose : le partage de l’argent ! », conclut Dieudonné Essomba

Website to visit

Social

  • Mobile Apps