[Économie] Corruption : l'État à perdu plus de 40 milliards de FCFA en 2018

Le président de la Commission nationale anti-corruption révèle qu’en 2018, il y a eu 24 000 dénonciations. Selon le Révérend Dieudonné Massi Gams, les camerounais ont de plus en plus en cœur, la lutte contre la corruption. Cela est visible à travers leur participation dans les dénonciations des cas de corruption. Le président de la Commission nationale anti-corruption (Conac) indique qu’en 2018 il y a eu 24 000 dénonciations contre 3000 cas en 2017. Dans les colonnes de notre confrère Cameroon tribune, il déclare qu’il y a un intérêt certain. Il n’y a pas que les citoyens qui s’intéressent à la lutte contre la corruption, les administrations sont s’impliquent aussi. «Ce qu’il convient de retenir de ce rapport, c’est que les administrations de notre pays s’intéressent de plus en plus à la lutte contre la corruption. Cela se manifeste par le nombre d’entre elles qui prennent en considération le combat que nous menons contre ce fléau. La troisième chose à relever, c’est que, à cause de la corruption, l’Etat a perdu en 2018, plus de 40 milliards de F. C’est important. Et cela doit nous interpeller», déclare le président de la Conac. Toutefois Dieudonné Massi Gams rapporte que la Conac a réussi à récupérer 4 milliards de F. L’argent a été versé dans les caisses de l’Etat, à travers les juridictions.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps