[Économie] Coopération économique : Le Vice-premier ministre Vietnamien à Yaoundé

À l’invitation du gouvernement du Cameroun, et à la tête d’une délégation de neuf hauts responsables, le vice-premier ministre vietnamien Vuong Dinh Huê entame ce 1er novembre, une visite de travail au Cameroun. A l’occasion de ce séjour qui va de ce 1er novembre au 03, il n’est pas prévu une audience avec le président de la République, Paul Biya. Mais un appel téléphonique qualifié de. courtoisie. Selon le programme officiel, il devrait avoir lieu dans l’après-midi de ce vendredi. Très attendue est cependant, la rencontre avec le Premier ministre, Joseph Dion Ngute. Au menu des discussions, l’affaire Nexttel. Aussi, croit-on savoir que les neuf membres de cette délégation de haut niveau viennent pour définitivement conclure avec les autorités camerounaises le différend commercial entre les deux parties. A Yaoundé donc, sont arrivés entre autres, le vice-premier ministre, Vuong Dinh Hue ; le président de Nghe,Tai Thanh Quy ; l’ambassadeur de Vietnam au Nigeria, Pham Anh Tuan ; l’adjoint au chef dyu cabinet du gouvernement, Nguyen Sy Hiep ; le vice-ministre des Affaires étrangères, Nguyen Minh Vu ; le vice-ministre du Commerce et de l’industrie, Dang Hoang An ; le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyen Hoang Hiep et le président du groupe Viettel. Pour les deux parties, c’est une affaire qui n’a que trop duré. Et pour cause, elle perturbe depuis plus d’un an l’activité de la société de téléphonie mobile, Nexttel (le troisième opérateur du genre installé au Cameroun). Issu d’un partenariat entre les hommes d’affaires camerounais et vietnamiens, son portefeuille est constitué de Viettel Global, de capitaux vietnamiens qui reste jusqu’à ce jour, principal partenaire détenant plus de 70% des actions de la coentreprise et Bestcam, de capitaux camerounais avec 30% des actions. Très tôt, des divergences managériales sont nées entre les deux partenaires. Notamment au niveau de la gestion des fonds et du personnel. La partie Vietnamienne s’estimant à chaque fois flouée. Alors que de son côté, le partenaire camerounais soupçonne la partie vietnamienne de vouloir évincer le président du conseil d’administration Baba Danpullo de son fauteuil. D’ailleurs, c’est ainsi qu’il lit cette arrivée au Cameroun, des Vietnamiens. Accusant aussi le Premier ministre Dion Ngute d’intelligence avec la partie vietnamienne. Après plus d’un an de divergences entre les deux associés, un comité interministériel, présidé par le Premier ministre camerounais, a tenu de nombreuses réunions et réalisé des enquêtes indépendantes au terme desquelles s’est dégagé une liste de « 22 recommandations approuvées en juillet 2019. Celles-ci traitaient directement de la question des ressources humaines vietnamiennes et du rôle de Viettel Global dans la coentreprise. L’idée du président camerounais de faire venir au Cameroun, les autorités vietnamiennes, est motivée par la forte volonté de l’état camerounais de tout mettre en œuvre pour garantir les droits légaux des partenaires vietnamiens au Cameroun. Sans pour autant mettre en péril les intérêts de ses compatriotes qui prônent le patriotisme économique. Surtout que le Cameroun est l’un des 10 plus grands partenaires commerciaux du Vietnam en Afrique, avec des échanges bilatéraux atteignant 219,7 millions de dollars en 2018.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps