[Économie] Compte unique du trésor : Louis Paul Motaze en campagne

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a présenté ce projet de sécurisation des finances publiques aux autorités administratives, aux hommes d’affaires et aux responsables des collectivités territoriales décentralisées de la région du Littoral ce 23 octobre 2020 à Douala. Le Cameroun sur le plan financier connait une crise financière importante. L’Etat n’a plus suffisamment d’argent pour assumer son devoir régalien ; celui de veiller au bienêtre de ses populations. Le peu de richesse que celui-ci dispose est souvent dilapidé et même détourné par des fonctionnaires de mauvais alors qu’il faudra stopper. Selon un constat, l’argent de l’Etat est souvent utilisé pour résoudre des problèmes moins urgents pendant que d’autres parfois plus urgents attendent encore des financements. Une chose qui n’est pas appréciable et donne l’impression que l’Etat n’a pas d’argent et de boussole du développement. Pour éviter le flou au niveau de la gestion des finances de l’Etat. Pour assurer d’un contrôle minutieux de ses avoirs, de ses dépenses et ses recettes, le ministère des Finances via son patron Louis Paul Motaze viennent de mettre sur pied le Compte Unique de Trésor (Cut). En Effet, le compte unique du Trésor (Cut) est un outil essentiel de consolidation et de gestion performante de la trésorerie de i’État, permettant notamment de réduire les coûts d’emprunt. Dans les pays où les comptes bancaires de I’État sont dispersés, la création d’un CUT devrait être l’une des priorités de la réforme des finances publiques. Tirant les leçons de l’expérience du FMI dans plusieurs pays concernant la mise en place d’un Cut, le ministre des Finances qui est en campagne pour l’adoption de cet outil au Cameroun pense que cela comme dans d’autres pays peut contribuer à contrôler les recettes de l’Etat du Cameroun davantage fragilisées ces derniers mois par la pandémie du Corona virus. «Comme nous pouvons le constater, le compte unique du trésor dont la mise en œuvre s’avère pressante n’est pas une spécificité camerounaise. Sa consécration vise à aligner les pratiques nationales aux standards internationalement reconnus en matière de gestion financière en générale et de ‘ gestion de la trésorerie en particulier», explique Louis Paul Motaze. Avant de poursuivre : «la mise en place du Compte unique du Trésor peut susciter de la part des acteurs des appréhensions. C’est pourquoi, j’ai jugé opportun d’accompagner les principaux collaborateurs pour poursuivre cette mission de sensibilisation», déclare-t-il. Pour permettre aux opérateurs économiques de la capitale économique du Cameroun de souscrire à ce nouveau dispositif de contrôle des finances de l’Etat et tous les autres acteurs concernés par ce projet le Ministre des Finances a organisé un atelier pour expliquer le rôle du Compte unique du Trésor. Autour de la table de ce débat houleux, on avait le ministre de la décentralisation, Elanga Obama, le Directeur général du Trésor Publique, le Président du Mecam. Paul Éric longue dans cette table représentait les collectivités territoriales décentralisées. Les directeurs d’entreprises, les patrons des Banques et autres hommes d’affaires ont également pris part à ce débat visant à sécuriser les recettes de l’Etat du Cameroun.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App