[Économie] Commerce illicite : 122 cartons de chewing-gums périmés saisis à Yaoundé

Dans les détails, il s’agit des gommes à mâcher importées de marque « Pooch!-Arcor ». Elles sont distribuées au Cameroun par la société Cegedis Sarl. Une saisie importante pour le ministère camerounais du Commerce. Le 05 décembre 2019, 122 cartons de gommes à mâcher (chewing-gums) périmés ont été saisis à Yaoundé. C’est à la suite d’une dénonciation faite au travers du numéro vert du ministère du Commerce. Des produits d’origine étrangère Dans les détails, il s’agit des gommes à mâcher importées de marque « Pooch!-Arcor ». Elles sont distribuées au Cameroun par la société Cegedis Sarl, nous renseigne le Mincommerce. C’est une entreprise opérant dans la distribution des confiseries basée dans la ville de Douala. « La société Cegedis Sarl ne disposant pas de magasin dans la ville de Yaoundé. Lesdits produits ont donc été saisis dans le magasin d’entreposage de la Sitracel S.A. au quartier Efoulan-Obobogo. L’entrepôt a ensuite été mis sous scellés pour mise en vente des produits périmés et pratiques commerciales trompeuses ». Souligne le ministère du Commerce. Ajoutant qu’il faut redoubler de vigilance en cette période de fêtes de fin et de début d’années. Dénoncer par ailleurs toute pratique commerciale illicite. Un numéro vert Le numéro vert d’utilité publique a été mis en place le 25 septembre 2019. Depuis lors, plusieurs marchandises dangereuses à la consommation ont été retirées de la circulation. Le 27 septembre dernier, 25 tonnes de produits avariés ont été saisis et détruits à Yaoundé. Précisément à Nkolfoulou, lieu-dit décharge Hysacam, en présence de Luc Magloire Mbarga Atangana. Il s’agit d’huiles végétales, confiseries (chocolat, bonbon, biscuits), couches jetables, boissons gazeuses. La cargaison de produits a été saisie à Mimboman, banlieue de Yaoundé. Vigilance Tout était parti de l’intervention d’un consommateur, se souvient-on. Celui-ci avait constaté des pratiques frauduleuses dans le processus de fabrication, de conditionnement d’huiles végétales. Aussitôt, il a contacté l’équipe de la Brigade nationale de contrôle en composant le 1502. Le mois dernier, un important stock de vins et liqueurs était saisi à Douala. La valeur de la marchandise saisie n’avait pas été estimée. Cette prise fait suite des à opérations coups de poings menées dans plusieurs villes camerounaises. Notamment à Douala, Bafoussam et Yaoundé. C’était les 14 et 15 novembre 2019.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps