[Économie] Barrage Hydroélectrique de Bani Warak: Bientôt la reprise des travaux

Le chantier de construction du barrage hydroélectrique de Bani Warak dans la région de l’Adamoua, relancé. Les travaux arrêtés neuf mois durant en raison du rapatriement de plusieurs travailleurs chinois et par conséquent le départ en congés technique d’ouvriers camerounais, sot prévus reprendre dans les prochains jours. Le point qui a jusqu’ici constitué un obstacle à l’évolution des travaux a été franchi. Le gouvernement camerounais a financièrement résolu la situation. L’État avait du mal à assurer le reliquat estimé à 13 milliards de FCFA dû aux chinois, condition sine qua non pour débloquer le financement en provenance du groupe Eximbank China. L’aspect fiscal également réglé Concernant le contrat signé entre les autorités camerounaises et Sinohydro, entreprise chinoise en charge de ce chantier, une imputation a également été faite. Cette dernière est relative à différents impôts dont l’entreprise issue de l’Empire du milieu a été exonérée. Quid des indemnisations à verser aux populations ? Nonobstant la levée de ces obstacles financiers, se pose désormais la question des indemnisations des riverains du site devant abriter le barrage. Un terrain d’entente n’a toujours pas été trouvé en raison des tensions existant au sein de la trésorerie publique. Caractéristiques du barrage hydroélectrique de Bani Warak Le barrage hydroélectrique de Bani Warak est doté d’une capacité de production de 75 Mégawatts. Il devrait permettre de pallier la vetusté et l’ensablement du réservoir du barrage de Lagdo, dont la capacité, elle, est estimée 78 MW.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps