Ebolowa :Le jeudi propre perd de sa valeur

Conçu pour faire participer les populations à l’oeuvre de salubrité de la ville d’Ebolowa le concept de jeudi propre est aujourd’hui dévoyé et détourné de ses objectifs initiaux, nobles qui étaient de donner une certaine esthétique à la cité capitale du Sud. Le dernier jeudi du mois est consacré à Ebolowa à la propreté générale dans les administrations, les commerces ,les quartiers. Fort est de constater qu’aujourd’hui ces services publics, lieux de commerce et autres restent désespérément fermés sans âme qui bouge ou qui s’active autour. Pourtant dans certaines délégations régionales et départementales les herbes hautes, les déchets plastiques et autres emballages dictent leur loi. Une situation déplorable pour Gervais Mbourou journaliste employé à la CRTV station régionale du Sud “c’est tout simplement aberrant. En plus la ville d’Ebolowa est remplie d’ordures de toutes sortes.Même le square Paul Biya n’est pas épargné par ces immondices c’est aberrant”, s’exclame t-il furieux. Le jeudi propre est désormais un jour férié à Ebolowa sous le regard impuissant ou complaisant des autorités de la ville. Chose facilement explicable selon Placide Vonkanel habitant d’Ebolowa “il faut reconnaître que le jeudi propre n’est pas clairement défini dans son profil où est ce qu’on fait de la propreté si on réside à Ebolowa à la maison où au lieu d’activité ?”. Grâce matinée et autres occupations personnelles sont de mise lorsque ce n’est simplement pas un début de week-end pour les plus opportunistes. Pour Anicet Siester Essiane, journaliste employé à la CRTV station régionale du Sud, “c’est dommages ! C’est même malheureux. C’est la raison pour laquelle la ville d’Ebolowa croupit toujours et de manière continue dans les immondices il y’a des poubelles partout il y’a la saleté partout les autorités de la ville, la communauté Urbaine d’Ebolowa doit prendre ses responsabilités en main”.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App