[Divers]l'armée apporte son soutien aux populations de Mozogo

Cette commune du département du Mayo-Tsanaga a reçu la visite du général de division Saly Mohamadou, commandant de la Région militaire interarmées N°4. Les populations de la commune de Mozogo dans le département du Mayo-Tsanaga à l’Extrême-Nord du Cameroun se sont senties réconfortées par la visite du général de division Saly Mohamadou, commandant de la région militaire interarmées N°4 (RMIA4). D’après le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 9 février 2021, cette visite a eu lieu le 6 février 2021. En effet, cette descente sur le terrain fait suite aux récurrentes incursions des terroristes enregistrées ces derniers jours dans cette localité du département du Mayo-Tsanaga, frontalière au Nigeria. «La dernière incursion en date est celle du 8 janvier 2021 où une jeune fille a activé sa charge explosive au milieu des populations au sein du parc forestier de Mozogo, faisant une dizaine de morts. D’où la colère du général de division Saly Mohamadou», note le journal. Sur le terrain, le commandant de la RMIA4, constate que «malgré les progrès importants en matière de lutte antiterroriste conduite au niveau national, ainsi qu’à l’échelle internationale, la menace persiste», peut-on lire.Aux populations affectées, le général Saly Mohamadou a dit qu’il est non seulement venu les réconforter, mais aussi les rassurer qu’elles n’ont plus à s’inquiéter. «Le haut commandement m’a donné tous les moyens nécessaires pour venir à bout de ces terroristes… Trop c’est trop, il faut que ça cesse et ça va cesser croyez-moi !», a-t-il rassuré. En plus des messages de réconfort et d’assurance, «la Région militaire interarmées a organisé une campagne de santé concernant les soins bucco-dentaires, la médecine générale, la prévention du Covid-19 et des soins pour d’autres pathologies détectées au sein de la population. Un don en denrées alimentaires a aussi été remis aux populations», lit-on. Quant aux soldats, les forces spéciales sur décision du chef de l’Etat, chef des forces armées sont installées dans cette zone depuis quelques semaines. «Ces soldats déployés dans la zone de combat ont aussi été formés sur les gestes de premiers secours. Pour couronner toutes ces actions», note le journal.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps