Des jeunes sensibilisés sur les dangers du courant électronique à Douala.

C’est dans le cadre du programme spécial de sensibilisation des jeunes sur la sécurité électrique d’Eneo, le Sywes (Special Youth Week Safety), que les élèves du Lycée bilingue de Logpom, et ceux de l’école primaire publique du même quartier, ont été édifiés ce 9 février. Sur des affiches déployées à l’occasion, on pouvait lire : « S’approcher des lignes électriques, danger de mort ». Mais on retiendra surtout l’histoire émouvante de deux élèves de 3e d’un lycée à Obala, dans la région du Centre, électrocutés par un câble blessé alors qu’ils rentraient des classes après une forte pluie. Histoire racontée par un responsable d’une entreprise d’électricité. Au cours de la séance de sensibilisation, les élèves ont montré leur intérêt à travers de nombreuses questions. Ces jeunes savent désormais qu’il est strictement interdit de toucher ou d’enjamber un câble tombé à terre, de grimper sur les arbres parcourus par le courant électrique ou encore de s’installer autour de la haute tension. Edy Brayan Yobol, élève en Form 5 Science au lycée bilingue de Logpom, aura retenu « qu’il ne faut jamais s’approcher des fils tombés à terre, ne jamais placer l’antenne en dessous de la haute tension, ne jamais laisser un chargeur branché à côté d’un enfant. Le choix du Lycée bilingue de Logpom s’explique par les extensions de réseau dans la zone, ainsi que par la prolifération des immeubles et autres habitations, l’apparition de lignes anarchiques qui ne respectent pas les normes, et les poteaux non traités tombés à terre. Tout cela constituant un danger pour les enfants, indique-t-on à Eneo.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App