Déclaration de Cabral Libii après sa visite au lycée Deïdo

J'ai été au lycée de Deido, j'y ai rencontré un Censeur puis des agents de sécurité, je suis allé aux urgences de l'hôpital de Deido, j'y ai rencontré un urgentiste, je suis allé au domicile du défunt et j'ai partagé la douleur d'un papa dévasté... En attendant un texte plus dense, j'adresse mes condoléances les plus attristée à la famille si brutalement éprouvée, je comprends le désarroi des parents du présumé assassin et je fais miens pour l'heure, ces propos d'une none arrivée en sanglots dans la maison du deuil: " Nous sommes même où ?"

Social

  • Mobile App