Davantage de groupes d’autodéfense pour relever la sécurité dans le septentrion et l’Est du Cameroun

L’Institut national de la statistique (INS) vient de publier les résultats d’une enquête qu’elle a menée afin de relever et consolider la paix dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est du Cameroun. Au terme de cette enquête, les résultats ont permis de noter que, malgré la situation sécuritaire marquée par les incursions de la secte Boko Haram dans l’Extrême-Nord, le phénomène des coupeurs de route et des prises d’otages au Nord et dans l’Adamaoua, les menaces dues aux rebelles centrafricains à l’Est, la mobilité résidentielle des ménages et la migration des populations sont restées faibles dans ces régions.

Social

  • Mobile App