[Culture] Mobilisation des camerounais de France pour l'artiste Prince Aimé

Après son appel à l’aide lancé le 22 juillet 2020 via une vidéo qui circule encore sur la toile, certains camerounais de France viennent de mettre sur pied, des initiatives pour venir en aide à l’auteur du tube « Viviane ». En tête de proue de ces initiatives en faveur de l’artiste se trouve Abdelaziz Moundé. Ce dernier est journaliste et militant panafricaniste. D’ailleurs, dans un vibrant message sur sa page Facebook le 24 juillet 2020, il informe qu’après le SOS lancé par Prince Aimé, il est immédiatement allé à sa rencontre. Notamment, pour le compte de la Maison des Camerounais de France-Centre Franco/Camerounais. « J’ai rencontré, en fin d’après-midi, dans le cadre du volet Solidarités du Programme Passerelles et Synergies de la Maison des Camerounais de France-Centre Franco/Camerounais, l’artiste Prince Aime, suite à sa vidéo d’appel à solidarité sur les réseaux sociaux », poursuit ce dernier. Il informe alors au passage qu’il a discuté avec Prince Aimé. Il a surtout évoqué le suivi de son dossier et les possibilités d’accompagnement avec certains partenaires, comme l’association des paralysés et handicapés de France. Me Félicité Zeifman Ces partenaires peuvent apporter un appui technique à l’artiste pour la réalisation d’un album. C’est ainsi que dans la foulée, Abdelaziz Moundé a pris un rendez-vous avec Me Félicité Zeifman, une avocate camerounaise. Ceci, dans le but d’une consultation et un accompagnement juridique relatif à son dossier en préfecture. Un ouf de soulagement pour l’artiste qui dans une vidéo la semaine dernière racontait ses mésaventures au pays de Macron depuis 4 ans. « Depuis 4 ans ma carrière s’est arrêtée. Je n’ai plus fait de single, je n’ai plus fait de disque. Je vous avais habitué à mes sonorités, à mes vidéos, à mes spectacles. J’ai décidé de rebrousser chemin vers mon pays d’origine, afin de pouvoir reprendre ma carrière musicale et redonner du plaisir à tous mes fans. Je demande donc à toute la diaspora camerounaise, de me soutenir pendant les derniers moments», avait indiqué Prince Aimé dans sa vidéo.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps