Crise sociopolique :Le SDF annonce des actions forte pour le 20 mai 2019

Dans un communiqué publié le 2 mai, le président régional SDF du Centre, Emmanuel Ntonga affirme que le parti montera d’un cran lors du défilé civil au Boulevard du 20 mai. Le 20 mai 2018, les militants du Social Democratic Front avaient surpris plus d’un en défilant «torse nu» devant le chef de l’Etat, Paul Biya au Boulevard du 20 mai. Cet acte visait selon les responsables du parti dans la région du centre, à «marquer sa désapprobation de la gestion de la crise au Cameroun et principalement dans les zones anglophones et exiger un dialogue inclusif», lit-on dans le communiqué publié par le président régional du SDF du Centre, Emmanuel Ntonga. «Un an plus tard, rien n’a été fait au contraire, la situation empire. L’arrogance et la suffisance du RDPC ont pris le pas sur le dialogue. Civils et militaires sont tués. Villages entiers incendiés. Economie en berne perspective d’une rupture de confiance entre deux entités linguistiques! Sécession fortement envisagée! Le SDF est touché et poussé vers son dernier retranchement. Ces militants, pris pour cibles de part et d’autres des extrémistes séparatistes et gouvernementaux, des cadres (maires, sénateurs) et son leader kidnappés. Famille du chairman enlevée, domicile incendié», peut-on lire dans ce communiqué. Face à la dégradation de la situation dans les zones anglophones «et devant le peu d’espace de liberté restant aux partis politiques et surtout à la quasi indifférence du pouvoir de Yaoundé, le SDF Centre et les responsables régionaux de certains partis politiques ne reculeront pas ce 20 mai 2019», précise Emmanuel Ntonga. Si le communiqué ne donne aucune indication sur la stratégie que le parti compte adoptée le 20 mai prochain, les responsables du SDF sont formels, «nous monterons d’un cran. Ceux qui ont choisi la voie du statu quo seront les seuls responsables», soutiennent-ils.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App