Crise anglophone : Un avocat kidnappé á Bamenda

Me Suh Fuh Ben a été enlevé lundi alors qu’il revenait de Douala où il avait assisté, dimanche, à l’assemblée générale de l’Ordre des avocats. L’identité des ravisseurs l’avocat Suh Fuh Ben n’est as encore. Ces preneurs d’otages s’y sont pris quelques jours après la tenue, à Douala, de l’assemblée générale élective du Barreau des avocats, renforçant ainsi l’idée selon laquelle il pourrait s’agir de sécessionnistes. Les partisans de la cause séparatistes avaient en effet adressé une mise en garde aux avocats anglophones présents dans la région du Nord-Ouest, les enjoignant de ne pas participer auxdites assises. Au sein de la corporation, l’enlèvement de cet avocat – engagé dans la défense de nombreux anglophones détenus du fait de la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest – a suscité de l’indignation. « Je suis choqué par la nouvelle de l’enlèvement de Me Suh Fuh Ben. Le nombre d’anglophones emprisonnés augmente chaque jour et ces mêmes avocats seront appelé à les aider sans rémunération. Cependant, ils reçoivent  en remerciements, l’enlèvement d’un des leurs », a déploré l’homme de droit Akere Muna au lendemain de la prise d’otage.  

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App