Crise Anglophone : premières attaques des sécessionnistes à Bafoussam

D’après les témoignages, cela fait bientôt 3 semaines que des tracts sont déversés au long de l’entrée de la ville de Bafoussam précisément au quartier Kena. << Nous les ambazonia force, nous sommes déjà à Bafoussam, nous sommes venuent vous joindre pour la paix dans notre pays et on n’a besoin de l’encouragement et on a cinquantes monsieur à prendre dans cette ville. Tous ceux qu’ils vont recevoir cet lettre devant leur maison sont prêt à l’égorgement >>. Ce premier tract retranscrit tel quel (y compris les fautes) écrit à la main, différent d’un autre pratiquement illisible qui apparemment a été photocopié plusieurs fois ont un point commun : le terme ambazonia. Mais contrairement au tract manuscrit, on peut lire de la photocopie de celui saisi : << … monsieur c’est avec … de la part de la force ambazonia. Nous la force ambazonia vous demandons de créer votre propre part avec une bonne arme à feu. Nous avons appris que les gens ici à Bafoussam sont très têtus donc si vous ne voulez pas …puisse coopérer avec nous, si vous ne le faites pas sinon chacun d’entre vous paierez… >>

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App