Crise anglophone : pourquoi le Cameroun s'enflamme ?

Entre le 31 octobre et le 5 novembre, 90 élèves et professeurs du collège presbytérien de Bamenda, dans la région du Nord-Ouest, au Cameroun, ont été enlevés. Ils ont tous été relâchés quelques jours plus tard. Dès l’annonce de ce kidnapping qui a choqué le pays, les autorités ont porté leurs soupçons sur les sécessionnistes. Depuis deux ans, la crise sociopolitique qui secoue le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les deux régions anglophones du pays (qui représentent environ 20 % de la population), s’est transformée en un affrontement armé entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et les militants séparatistes. Le Monde Afrique revient en vidéo sur les origines de ce conflit.

Social

  • Mobile App