Crise Anglophone :les déplacés internes ne veulent plus vivre à la charge du gouvernement

Les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays résidant dans la subdivision de Buea ont appelé le gouvernement à résoudre rapidement l’aggravation de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun afin qu’elles puissent rentrer chez elles et retrouver leurs moyens de subsistance. Agnès Malaba s’exprimait le mardi 7 mai 2019 au nom des personnes déplacées à Buea. Plus de 500 d’entre elles se sont rendues dans les locaux du Conseiller municipal de Buea pour recevoir des secours dans le cadre du plan d’aide humanitaire d’urgence de 12,7 milliards de FCFA du président Paul Biya pour le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Tout en exprimant sa gratitude au gouvernement pour son soutien, Mme Malaba a déclaré qu’ils ne pouvaient pas continuer à vivre de l’aide toute leur vie. « Nous voulons mettre fin à la crise qui nous a obligés à quitter nos maisons. Nous voulons rentrer chez nous et gagner notre vie. »

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App