Crise anglophone : La situation Humanitaire devient inquiétante

Jan Egeland, secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés, se dit alarmé par la montée des besoins humanitaires dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Il parlait à la fin d’une visite dans la région agitée du sud-ouest cette semaine. Entendez-le: « Lorsque des combats brutaux déplacent des centaines de milliers de civils, les sonnettes d’alarme internationales retentissent. Mais cela ne semble pas s’appliquer au Cameroun. Il n’existe aucune médiation, aucun programme de secours important, aucun intérêt des médias et peu de pression sur les parties pour qu’elles cessent d’attaquer des civils. » Le Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) observe que la crise dans les parties anglophones du Cameroun a commencé par des manifestations pacifiques à la fin de 2016, mais qu’elle s’est transformée en un conflit violent entre les forces armées gouvernementales et les groupes armés non étatiques. Plus d’un demi-million de personnes ont fui leur domicile, selon des chiffres fournis par l’ONU.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps