Crise Anglophone : l'armée apporte de nouveau du réconfort aux déplacés

L’armée camerounaise a échangé lundi avec des populations de Kumba, dans la zone anglophone. L’occasion de faire don de vivre et de boissons à des victimes collatérales de la crise anglophone. Denrées alimentaires de toutes sortes, boissons, savons, ….C’est le colis apporté lundi par les forces de défense camerounaises aux populations ayant quitté leurs domiciles du fait de la crise anglophone.Ce don intervient après l’annonce en décembre dernier de la création d’un comité de désarmement et de démobilisation des combattants anglophones qui accepteront de déposer les armes. Le service des relations publiques des forces armées camerounaises semble désormais à pied-d‘œuvre pour changer de stratégies dans la gestion de la crise anglophone. Une crise née en novembre 2016, lorsque des Camerounais des zones occidentales d’expression anglaise ont commencé à décrier par exemple le déficit infrastructurel et la sous-représentativité dans les institutions. Les dialogues initiés par Yaoundé, les arrestations de leaders de la sécession, les actions militaires ni le plan humanitaire d’urgence moins encore le désarmement dans les zones en conflit lancé récemment par le gouvernement ne suffisent pas jusqu’ici à faire baisser la tension. Et deux ans après son déclenchement, la crise anglophone a déjà fait plus de 100 morts au sein de la force publique et tué plus de 700 civils.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App