Crise anglophone : Human Right Wacht fait son rapport sur les civils mort ces six derniers mois

Cette organisation internationale pour la promotion des droits de l’homme a publié un rapport sur le nombre de victimes chez les civils dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest Cameroun. Elle parle d’au moins 170 civils tués en six mois dans les régions anglophones. L’organisation n’a cependant pas indexés les forces de l’ordre impliquées dans le conflit comme responsables de ces morts. On peut également y lire que même au sein des équipes de l’armée, 31 membres de forces de sécurité ont été tués dans des opérations entre octobre 2018 et février 2019. Dans une lettre adressée à HRW, le gouvernement camerounais a affirmé ne pas reconnaître « les exactions » de l’armée décrites dans ce rapport, ajoute l’organisation dans son communiqué. L’organisation accuse également les forces du gouvernement dans les régions anglophones du Cameroun d’avoir tué de nombreux civils avec un usage aveugle de la force et des centaines de maisons incendiées

Social

  • Mobile App