Crise Anglophone :20000 travailleurs de la CDC menacés

Selon la Direction générale de la Cameroon development corporation, le personnel n’a pas eu de salaire depuis près de onze mois. La Direction générale de la Cameroon development corporation (Cdc) continue de tirer la sonnette d’alarme. Si rien n’est fait, l’entreprise située dans la région du Sud-Ouest finira par mettre la clé sous le paillasson. A l’heure actuelle, la Cameroon radio and television (Crtv) rapporte que 20 000 travailleurs des plantations de cette entreprise courent le risque de perdre leur emploi. Ces derniers ont abandonné leur plantation.En parlant de la situation financière qui prévaut au sein de ladite entreprise, Frankline Ngoni Ikome Njie le Dg explique que seulement 40% des employés de la société étaient des ouvriers et le personnel est sans salaire depuis près de onze mois. Toutefois il convient de souligner que d’après notre confrère de la Crtv, le gouvernement a commencé à payer les arriérés de salaire. D’après la Direction générale, la masse salariale à la Cdc s'élevait à 2,2 milliards de francs CFA. Et le chiffre d'affaires annuel avoisinait 60 milliards de francs CFA. Avec la crise socio politique qui paralyse les deux régions anglophones depuis trois années déjà, on se retrouve à environ 22 milliards de Fcfa.Revenant sur ces travailleurs qui ont abandonné leurs plantations, Frankline Ngoni Ikome Njie indique qu’aucun d’eux «n'a été licencié». Pour le Dg de la Cdc, la paix doit revenir au plus vite dans les régions anglophones. Pour que de milliers de travailleurs qui sont aujourd’hui au chômage retrouvent leurs emplois et que l’économie de la région du Sud-Ouest se relance.A titre de rappel, il convient de rappeler que la Cdc a été retirée de la liste des exportateurs de banane du Cameroun. Le deuxième employeur après l’Etat, n’avait pas fait d’exportation durant les mois de septembre et octobre 2018. Dans sa parution n°0205, notre confrère Eco matin avait indiqué que «de manière générale, la crise anglophone fait chuter les exportations de bananes de 13 394 tonnes, en septembre et octobre 2018.Au cours de cette période, les producteurs de bananes en activité sur le territoire camerounais ont exporté 29 747 tonnes de produits, selon les statistiques de l’Assobacam. Cette cargaison était en baisse de 13 394 tonnes, en comparaison avec les 43 141 tonnes exportées sur la même période en 2017. La proportion de cette baisse était pratiquement équivalente aux quantités exportées au cours de la même période en 2017 par la CDC (14 442 tonnes)».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App