Coopération : Quand la présidence de la république bloque les projets financés par la BM

De nombreux projets du portefeuille sont en attente de la déclaration de leur mise en vigueur. Il faut parfois attendre plus d’un an pour que le décret habilitant le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire à engager le Cameroun soit signé par le chef de l’Etat. Lors de l’ouverture de la revue conjointe du portefeuille de ses projets au Cameroun le 19 mars dernier, la Banque mondiale n’est pas allée du dos de la cuillère pour dénoncer des lenteurs dans leur mise en œuvre. «Le premier frein est le délai de mise en vigueur des projets du portefeuille. Ce délai a plus que doublé entre 2016 et 2019, passant de 6,7 mois à plus de 14 mois. Sept projets du portefeuille sont en attente de la déclaration de leur mise en vigueur alors qu’ils ont été approuvés depuis plus d’un an pour certains», regrettait alors Mazen Bouri, responsable des programmes du secteur économie, finances et gouvernance de la Banque mondial et représentant de la directrice des opérations de la Banque mondiale à cette rencontre.

Social

  • Mobile App