Coopération décentralisée : un guide en vue

Les exécutifs des collectivités territoriales décentralisées ne seront plus étrangers aux questions de coopération décentralisée. Un guide en 50 questions pour comprendre ce qu’il faut faire avant, pendant et après la signature d’une convention avec une autre collectivité territoriale est en gestation. Il s’agit d’un document qui permet de maîtriser les Process sur le terrain, la méthodologie à adopter au regard de la législation qui existe déjà dans les faits, la coopération décentralisée qui renvoie à toute relation de partenariat entre deux ou plusieurs collectivités territoriales décentralisées ou leurs regroupements en vue de la réalisation d’objectifs. Au sortir des assises générales de la commune en février 2019, ce volet est apparu comme une lacune au sein de plusieurs communes et communautés urbaines. Changer la donne constitue un des points phares du plan d’action de la Commission interministérielle de coopération décentralisée (Cicod). A l’occasion de la deuxième session de la Cicod hier au ministère de la Décentralisation et du Développement local, sous la conduite du ministre Georges Elanga Obam, le sujet était de nouveau au menu des travaux. Autour de la table, les représentants du Feicom, du Minfi, du Minepat, du Minrex, ainsi que le secrétaire permanent du Conseil national de la décentralisation et les président des associations communales. Après la première session tenue le 9 mai dernier, cette rencontre consistait à évaluer le niveau d’avancement du guide de la coopération décentralisée, en préparation depuis lors. En 50 questions réponses, le document encore en projet envisage d’être un outil méthodologique et pédagogique qui fournit des références institutionnelles, juridiques et des informations sur la décentralisation au Cameroun, autant qu’il suggère la démarche à suivre pour une conclusion aisée des conventions de coopération. Comme l’a relevé le Minddevel, « les communes et communautés urbaines camerounaises ne capitalisent pas suffisamment les opportunités qu’offre la coopération décentralisée à l’effet de promouvoir leur développement ». Diagnostic déjà établi lors des assises générales de la commune à Yaoundé.  Le guide, soumis à validation hier lors des travaux, devrait permettre d’augmenter le nombre de conventions signées entre les collectivités territoriales. Ensuite, espère le ministre, « un chantier similaire, afférent à l’élaboration du guide sur l’intercommunalité devra être ouvert dans les jours à venir ». L’objectif étant d’encourager le regroupement et la mutualisation des efforts de ces collectivités dans la mise en place d’une dynamique de développement cordonnée.  

Website to visit

Social

  • Mobile Apps