Concert :K-Tino tient tête aux activistes a nice

Comme pour le cas de Ben Decca, Mani Bella ou encore Coco Argenté, le concert de K-Tino prévu dans la soirée de vendredi à Nice a failli être annulé. Le spectacle de la chanteuse de Bikutsi ayant été frappé par un mot d’ordre de boycott lancé par certains Camerounais de la diaspora du fait de sa participation le 22 septembre dernier, comme beaucoup d’autres artistes, à un concert de soutien à la candidature du président Paul Biya au Palais des Sports de Yaoundé. Fort du soutien inconditionnel de ses fans, K-Tino a brisé l’interdiction et presté paisiblement comme prévu devant une salle à moitié pleine. Mais l’enjeu de ce concert de la « mémé », comme on la surnomme, était visiblement ailleurs. « À Nice, j'ai accepté prester pour le public qui s'est toujours déplacé pour moi, et je tiens à rappeler qu'en tant qu'artiste je remplirais toujours mes engagements », a expliqué l’auteure de Wata Fufu dans un message à son public. « (…) Il y a des problèmes au Nord-ouest et au Sud-ouest de notre pays, je voudrais dire à mes frères de ces régions que je les aime. Si j'ai chanté « Wata Fufu » c'était pour vous, je l'ai commencé en anglais et j'ai diversifié les paroles avec d'autres langues pour montrer notre diversité linguistique ». « Pour ceux qui ne veulent pas voir les artistes sur scène lors des spectacles, dites vous bien que vous tuez la liberté d'expression », regrette-t-elle.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App