Commune de Doumaintang :le maire désavoué par ses populations

Actuellement, c’est l’impasse et le désamour dans la localité. Alors que Mbola Ndjas Charles annonce l’inauguration de l’hôtel de ville pour le 16 mars prochain par le Ministre de la Décentralisation et du Développement local pour narguer ses détracteurs. D’après un des proches collaborateurs de l’actuel maire de la commune de Doumaintang, pour évaluer les réalisations d’un exécutif municipal, il faut faire un distinguo entre les compétences transférées par l’État (le BIP ; la dotation générale de la décentralisation et autres subventions complémentaires des pouvoirs publics…), les conventions signées avec les partenaires au développement et autres institutions (FEICOM et PNDP…) et les investissements issues des ressources propres de la commune. L’évaluation pour être objective doit seulement porter sur les réalisations issues des ressources propres de la collectivité territoriale décentralisée. A Doumaintang, on peut s’intéresser, aux revenus issus de l’exploitation de la forêt communale : les revenus des impôts soumis à péréquation et les taxes communales. D’après le même responsable, «aucun projet sur les ressources propres de la commune n’a jamais prospéré à Doumaintang sur tout un mandat mis à part l’acquisition d’un véhicule pick-up à la CAMI et dont l’apurement de la dette est très loin du terme».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps