Commune de Bangangté :qui pour succéder à Ketcha Courtès?

Le nouveau maire sera connu ce jour, au terme de la session extraordinaire élective du conseil municipal, qui choisira entre quatre candidats dont le fils du président du Sénat, Niat Njifenji. 55 jours après la nomination, le 04 janvier dernier de Célestine Ketcha Courtès au poste de ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), la succession de l’ex-maire de la commune de Bangangté est officiellement ouverte. Quatre personnes convoitent le poste. Premier adjoint au maire, Jonas Kouamou est en poste dans la commune de Bangangté depuis 1996. Il est par ailleurs député suppléant et président de section Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) depuis plus de 20 ans. Une maturité politique qu’il va certainement utiliser à bon escient pour mettre toutes les chances de son côté. Robert Nyangang est deuxième adjoint au maire. Président du conseil d’administration (Pca) d’un institut privé d’enseignement supérieur de la place et principal conseiller du maire sortant, l’homme qui est connu pour sa discrétion a su donner du sang neuf à l’exécutif communal durant ce mandat finissant. D’un montant évalué à 1 million Fcfa, sa dernière dotation en date pour la mairie concerne la récente formation des femmes, initiées à la fabrication des foyers améliorés. Pour lui, « le développement du pays et des jeunes requiert de la volonté et des entrepreneurs dynamiques et courageux ». Sur 41 conseillers que compte la mairie de Bangangté, Virginie Tamen - seule femme parmi les challengers - est connue comme étant une dame de valeurs. Troisième adjoint au maire, elle se vante d’être, de par sa simplicité, celle qui aurait le plus signé de documents à la mairie. Sa présence auprès des populations n’est plus à démontrer, dit-on.Ces arguments lui permettent de dire qu’elle mérite le poste de premier magistrat municipal de Bangangté. Dernier challenger et non des moindres, Eric Niat, par ailleurs quatrième adjoint au maire et fils du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji. Il envisage des projets d’accompagnement et de soutien aux jeunes entrepreneurs locaux. Très connu dans la production de la vigne, « le maire des jeunes », comme il se fait appeler, veut participer au développement du département du Ndé et partant, de la commune de Bangangté.

Social

  • Mobile App