Camus mimb donne son point de vue sur les canal d'or.

Si on arrive à m'expliquer pourquoi tout un orchestre est parti de Douala et la quasi-totalité des artistes ont fait du play back...Si on arrive à me convaincre sur cela, je vais donner 20 sur 20 à cet événement. Parce-que ce que j'ai vu hier, est de loin, très loin, au dessus de presque toutes les onze éditions précédentes. Scène futuriste et haut de gamme, synchronisation des éléments à diffuser sans aucun blanc en dehors des petites hésitations de fin que j'ai mis sous le dos de la fatigue. Et c'est en cela que cette édition aura été spéciale. Parce-que tout en appréciant cette haute qualité de travail, il faut reconnaître qu'elle est la conséquence de la lucidité du top management de Canal 2 qui est sorti de ses studios pour aller chercher l'expertise de Easy Group de mon frère et ami Willy Ngassa qui a mis à profit son partenariat avec PRG Alliance. Sentez-vous felicité Happy Ndongo. En fait, Easy Group avait montré sa maîtrise et son savoir faire sur les Rsi Trophees...Sans aucun doute, cela a pesé. Et chacun a vu les résultats hier. J'espère juste que la ressource humaine camerounaise qui a côtoyé ce haut niveau,a su garder les ficelles pour la suite...Pour moi donc, le reste ne compte pas beaucoup. C'est là la clé de réussite d'un événement de cette envergure... Pour le côté artistique proprement dit, autant j'ai trouvé du génie pour l'entame de la soirée, même si elle était un peu trop longue, autant j'ai trouvé brouillon la fin , pas répété. Et puis une émission tv n'a pas à avoir une photo de famille. Même si par extraordinaire on devait la suggérer, on l'orchestre mieux, sans le dire au point de rappeler les positions à l'antenne. Tchop Tchop était bien et mieux que les années précédentes avec ses deux dames. J'ai la faiblesse de croire que c'est parce qu'il y avait moins d'embouteillage au podium de présentation. Pour les distinctions et les prestations artistiques, je crois que chacun a compris hier quelle était la la différence entre le haut niveau du show et les prestations de convenance. Roger Roger d'Extra Musica, a fait seul sur le podium, le show de plusieurs. C'est la culture de la scène. On ne vient pas à ce type d'événements, pour nous donner ce que le CD nous donne dans la voiture. Je ne parlerai pas de Nyangono du Sud. Mais ce que j'ai vu hier, m'a bousculé sur certaines certitudes sans me changer. Il a fait le même effet, sinon mieux que ce que Tenor avait fait sur cette même scène il y a deux ans avec le DAB...Pour les distinctions, j'ai trouvé injuste deux ou trois choses : les Pakgne méritaient leur prix...c'est quasiment la première Web série que toutes les tv voulaient diffuser. Et leur coup de moins bien sûr la fin par rapport à la concurrence est récent...c'est le danger de cumuler deux ans. Blanche Bailly méritait quelque chose...Elle a bousculé sérieusement la scène sur ces deux ans. Ben Decca sur sa dernière sortie, méritait au moins la chanson de l'année. Mais quelle année allez-vous me demander? Là encore c'est le problème de cumuler deux ans. Pour Daphné...chapeau...Et comme d'habitude, la cerise Première Dame...a égayé l'atmosphère. Merci pour ce moment Canal 2... Martin Camus MIMB Amoureux de la culture #NsangNkong

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App