Cameroun-Union Europeenne :13 milliards pour changer la vie des réfugiers

Un nouveau programme porte sur la construction des infrastructures, la création d’emplois, la promotion de l’auto-emploi et la formation professionnelle. Voici le Cameroun et l’Union européenne engagés dans un nouveau programme de développement. Celui-ci va en direction des migrants de l’intérieur du pays, notamment les réfugiés et les personnes déplacées à cause de l’insécurité. Un montant de 20 millions € leur est dédié à travers le Programme de développement économique et social des villes secondaires exposées à des facteurs d’instabilité (Prodesv). Soit exactement 13 119 140 000 F.Cfa qui seront débloqués sur 72 mois (6 ans). Jusqu’en 2014, ces fonds seront injectés dans 15 communes du Cameroun situées en zones frontalières avec le Nigeria, le Tchad, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale. Ce sont des collectivités qui peinent à supporter l’afflux des réfugiés et autres déplacées internes partis des territoires en proie à l’instabilité. Les communes bénéficiaires du programme sont Mogodé, Mozogo et Kai-Kai (Extrême Nord) ; Baschéo, Madingring et Touboro (Nord) ;Djohong, Meiganga et Ngaoui (Adamaoua) ; Kentzou, Kette, Bétaré-Oya et Garoua -Boulaï (Est),enfin Campo et Mintom (Sud). Sur ces terres d’accueil et d’hospitalité, la pauvreté fait malheureusement son chemin car, les infrastructures, déjà insuffisantes, sont débordées. C’est le cas à l’école, à l’hôpital ou encore les places commerciales.

Social

  • Mobile App