Cameroun :un pasteur convoqué à la DGSN à cause d'une homélie

Le jeune pasteur de 38 ans a fait une homélie à Batoufam lors des obsèques du professeur NDOMGANG en présence d’un impressionnant parterre de membres du gouvernement notamment le Secrétaire General du RDPC et sa suite. QLe Révérend Pasteur Ghislain Suffo de l’église Évangélique Du Cameroun devait aurait été entendu jeudi 28 février 2019 par les fins limiers de la police. Le messager de Dieu, officiant de la paroisse de Chila, à Batoufam, dans le Koung-Khi a été convoqué à se présenter au Cabinet de la délégation à la sûreté Nationale jeudi 28 février ; sous instruction de Monsieur le Délégué Général à la Sureté Nationale.La convocation qui circule sur les réseaux sociaux est muette quant à l’objet de sa raison d’être. Toutefois, une articulation permet de penser que le cas s’avère sérieux. En effet, « Informons l’intéressé de son obligation à déférer à la présente convocation sous peine d’être contraint par mandat d’amener de Monsieur le Procureur de la République… », précise la convocation émise par le Chargé d’Étude assistant N° 2 à la DGSN. L’homélie du pasteur Révérend Pasteur Ghislain Suffo ( ?) a été ublié sur google drive. Il porte sur la qualité spirituelle des hommes appelés à construire un pays. « Une nation qui n’a pas une bonne religion ne peut pas se développer. Une nation qui a une piètre religion ne peut pas être une grande nation. C’est pour cela que la dimension spirituelle est toujours importante dans le développement. Une politique sans religion n’a pas de sens. La religion, la foi doit éclairer l’homme politique », dit le révérend pasteur.

Social

  • Mobile App