Cameroun : retour des touristes étrangers sur les sites de l'Extrême-Nord

Après la vague des visiteurs allemands et polonais, 11 touristes italiens sillonnent les villes et villages pour découvrir les merveilles pittoresques de la plus belle des régions. Le secteur du tourisme de la région de l’Extrême-Nord longtemps freiné par la situation sécuritaire du fait de Boko Haram commence à retrouver du souffle. Une délégation de 11 touristes italiens a décidé de braver toute peur pour voir d’elle-même la réalité décrite de cette partie du Cameroun. « J’ai voulu d’abord venir seul comme éclaireur pour tester le niveau de sécurité mais mes compatriotes ont insisté venir avec moi, et depuis notre arrivée il y a trois jours tout se passe à merveille », indique Vittorio Coccletti, chef de la délégation de 11 touristes italiens qui sillonnent la région de l’Extrême-Nord depuis quelques jours. Après leur arrivée à Maroua le 10 février dernier, les touristes ont profité des festivités marquant la fête de la jeunesse. Les jours suivants, ils ont mis le cap sur le Mayo-Danay, précisément à Pouss et Maga où ils ont admiré avec beaucoup de curiosité le grand lac avec ses berges, les cases en obus des Mousgoums avant de se rendre dans la commune de Bogo dans le département du Diamaré. Ici, ils vont découvrir la fantasia du lamidat Peuhl tout éblouis par les merveilles culturelles de la chefferie. Dans le Mayo-Sava, ils visiteront le lamidat d’Oudjoula, un site chargé d’histoires avant de poursuivre leur aventure dans le Mayo-Tsanaga, aux pieds des monts Rhumsiki.« Sur le terrain, nous avons constaté le contraire, les gens s’amusent, ils sont sympathiques, accueillants. Nous n’avons vu aucun signe d’insécurité », témoigne Marguerita Ghirardi, en provenance de Milano, ville située au Nord de l’Italie. Avant eux, en novembre et décembre 2018, des touristes allemands et polonais avaient également tenté cette aventure. Une satisfaction pour Issa Mahamat, le délégué régional du Tourisme et des Loisirs de l’Extrême-Nord. « Ce n’est plus un secret, les touristes étrangers déferlent déjà dans notre région, c’est bon signe que les activités ont réellement repris », a-t-il martelé. Un fait rassurant pour les autorités locales qui doivent renforcer le dispositif sécuritaire afin de redorer l’attraction touristique de la région de l’Extrême-Nord.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App