Cameroun :mort mystérieuse des poissons dans la rivière Ndjéke

Silures et poissons-vipères se retrouvent sans vie dans diverses localités traversées par cet affluent de la Sanaga depuis le mois de décembre 2018. «C’est effrayant. J’ai retiré plusieurs gros poissons-vipères de l’eau de mes propres mains et leurs plaies étaient énormes. Ces espèces n’ont rien à voir avec le poisson d’eau douce qu’on a l’habitude de consommer ici», affirme Elisée Mevoungou, riverain de Ndjolé. Depuis la fin du mois de décembre 2018, silures et poissons-vipères sont retrouvés morts dans la localité de Ndjolé, arrondissement de Yoko, département du Mbam et Kim dans la région du Centre Cameroun. Les deux espèces de poissons sont les principales victimes du phénomène qui s’abat sur le fleuve Ndjéké. Elles présentent des blessures semblables à de larges morsures sous la mâchoire inférieure, sur les flancs et sur la queue.Ce phénomène pourrait s’étendre à plus 110 km. Car, la Ndjéké part du village Matsari pour se jeter dans la Sanaga à partir de Mbandjock dans le département de la Haute-Sanaga, en traversant les localités de Fouy, Mbimbing, Mangaï, Ngouetou, Nyem, Foufen, Mankim, Mekoassim, Mbembeing, Dong, Nguervoum, Nding, Donga et Essandja.

Social

  • Mobile App