Cameroun:les agences de voyages suspendues défient le ministre des transports au Sud

Après la signature de la décision du ministre de fermer les agences de voyages clandestines ces entreprises continuent d’opérer tranquillement sur les axes routiers de la région du Sud. Signée le 21 Mars 2019 la mesure du ministre des transports suspendant cinq agences de transport opérant sur le territoire de la région du Sud prenait effet immédiatement. Le communiqué de presse indiquait que ces agences de voyage qui ont refusé de se conformer à la réglementation en vigueur exerçaient dans la clandestinité est restée lettre morte dans la région du Sud. Sur le terrain les concernés pris dans l’étau du ministre des transports se battent comme ils peuvent pour obtenir une levée de sanctions. Pour Edwige Ngodi de Caravane express, “le patron nous a dit qu’il avait payé cet agrément depuis mais à la grande surprise on a reçu cette information disant qu’on devait fermer notre agence nous sommes allés payé mais jusque là nous n’arrivons pas à faire notre travail normalement”.Concrètement dans la région du Sud Alpha Jet Voyages SARL, Caravane Express, Meyomessala Express, Kouma Voyage et Rapide Express sont frappés par cette mesure. Dans ces agences de voyage l’activité tourne au ralentit, le personnel se tourne les pouces les passagers se sont rares préférant se ruer vers les agences en règle.A Kouma voyage SARL agence d’Ebolowa le responsable dit avoir déclaré la faillite de l’entreprise depuis des lustres. Joseph Anderson ZANG, “ici c’est un point de chargement, on charge les passagers qui vont sur la route de Sangmelima comme vous pouvez vous même le constater il n’y a ni car ni logo de l’entreprise sur le bâtiment. Ça été très maladroit que le nom de Kouma voyage soit dans le recensement des agences de voyage”.Une mesure qui tombe à point nommé pour assainir le secteur et garantir le respect des mesures sécuritaires sur les axes routiers de la région du Sud.

Social

  • Mobile App