Cameroun:l'ENIET d'Ebolowa livre sa deuxième cuvée de Techniciens

La cérémonie solennelle de remise des diplômes aux lauréats de la deuxième promotion de l’ENIET d’Ebolowa a eu lieu le 6 Mars 2019 à Elat. De par ses performances académiques, cette deuxième cuvée s’est dite déterminée à contribuer efficacement à l’épanouissement économique du Cameroun.Avec deux cent quatre-vingt-quatorze candidats présentés à l’examen d’obtention du Certificat d’Aptitude Pédagogique d’Instituteurs de l’Enseignement Technique CAPIET session de 2018 et un taux de réussite de 100% l’ENIET d’Ebolowa se positionne comme un moule de fabrication par excellence des produits bienfaits prêts à l’emploi professionnel. Cette promotion baptisée Promotion Émergence est composée de techniciens formés dans neuf filières dont l’économie sociale et familiale, électricité, maintenance industrielle, menuiserie ameublement, comptabilité et gestion, bureautique et communication administrative, industrie d’habillement et bien d’autres. Une formation professionnelle qui leur a permis d’être non seulement hautement compétitifs mais de s’ériger en acteurs de développement dans notre pays. Pour Jean Jacques Eleme, porte-parole des apprenants, “notre formation n’a pas été facile mais nous y sommes parvenus. Nous croyons que l’émergence de ce pays passera par nous car pour y parvenir celui-ci a besoin d’une professionnalisation des enseignements et là nous sommes la première promotion de l’enseignement explicite. Nous pensons donc que l’État v qui nous a formé sera également notre employeur car nous sommes entrés dans l’enseignement comme on entre en religion en ayant la foi”. Les différentes prises de parole et même la leçon inaugurale ont été des exhortations à la mise en application immédiate des enseignements reçus pendant trois et deux ans pour certains et un an pour d’autres. Des recommandations au professionnalisme et à l’amour du métier dans l’optique de contourner toutes les déviances qui ternissent l’image de noblesse de l’enseignement. Désormais titulaires du CAPIET ils constituent donc une main d’œuvre qualifiée pour la construction d’un Cameroun émergent. Selon Marie Abe Délégué régional des enseignements secondaires du Sud, “je sais qu’ils sont inquiets quant à leur avenir d’enseignants mais je m’en vais les rassurer que l’État du Cameroun à travers les ministères de la fonction publique, des finances et des enseignements secondaires en a fait sa préoccupation. Je les invite à faire preuve de patience car le meilleur est à venir”. L’ENIET d’Ebolowa dans sa logique de transmission des savoirs, savoirs faire et savoirs être et le couronnement des têtes bien faites et bien pleines gagne au fil des années en notoriété.

Social

  • Mobile App