Cameroun :des heurts intercommunautaires à Eseka,dans la région du Centre

Plusieurs personnes ont été blessées pendant des affrontements intercommunautaires dans la ville chef-lieu du département du Nyong-et-Kellé ce dimanche 12 mai 2019.A l’origine des heurts, l’agression d’un conducteur de moto taxi hier samedi 11 mai 2019. Pour venger ce dernier, ses confrères, selon des sources locales, vont s’en prendre à un autre groupe de conducteurs de moto taxi soupçonnés d’abriter l’auteur de l’agression de la veille. Une rixe va s’en suivre entre les moto taximen. L’activité commerciale de conducteur de moto taxi, est exercée majoritairement dans cette localité par des allogènes.Exaspérés par la récurrence des règlements de comptes entre conducteurs de moto taxi et des agressions à ESEKA, un groupe de personnes originaires de la ville, ont décidé ce dimanche matin, de mettre les « Benskineurs » à la raison. Une opération qui a tourné à l’affrontement avec les motos taximen.Un internaute qui a vécu les différentes étapes de cette affaire raconte : « Deux clans de motos taximen s'affrontent depuis hier suite à l'agression de l'un des leurs. Les autochtones expriment leur révolte face à une situation devenue récurrente et pour laquelle les responsables semblent être les conducteurs de moto ressortissants du Nord. Une rixe entre les deux camps a conduit à la blessure au couteau de jeunes dans la foule. Les activités dans le secteur sont suspendues jusqu'à 17 heures ce dimanche, heure de rencontre entre toutes les parties et le préfet Peter Tieh Deh du Nyong et Kelle. L'esplanade de la gare a été retenue comme le lieu de la rencontre. Si le spectre d'OBALA n'est pas bien loin, on n'en est pas encore là à quelques jours du 20 mai, jour de célébration de notre fête nationale sous le signe de l'unité » témoigne Abdouraman Abdou.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App