Cameroun:Controverse autour de l'attribution du marché de la Beac à Ebolowa

C’est une passe d’armes qu’on observe actuellement entre la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) et un candidat au marché de construction d’un immeuble de la Banque centrale à Ebolowa, dans le Sud-Cameroun.Dans une lettre datée du 25 février 2019, Amadou Hamadou, promoteur camerounais de l’entreprise de BTP, DNB International Sarl, a saisi le président de la République Paul Biya. Objet : « Requête aux fins d’intervention ». Selon M. Amadou, son entreprise a participé à l’appel d’offres de la Beac du 18 juillet 2018 et aurait été classée 1ère par le maître d’œuvre avec une « une offre financière la moins élevée » se chiffrant à 12,417 milliards FCFA.« Alors qu’on se serait attendu à ce que ce marché fût attribué à cette entreprise nationale qui avait la meilleure offre technique suivant l’évaluation du maître d’œuvre, et le prix le moins élevé, le marché est en passe d’être attribué à une entreprise tchadienne ayant sa maison-mère au Soudan, au mépris de la règle de préférence nationale qui aurait dû être prise en compte. », écrit Amadou Hamadou à Paul Biya.La Banque centrale elle, rejette en bloc toute ces accusations. A travers une mise au point, la Beac explique qu’une cellule interne dénommée, Cellule de gestion administrative des marchés (CGAM), organise de «façon transparente la procédure d’attribution et diligente les différentes étapes de sa mise en œuvre par des commissions ad hoc instituées pour chaque marché». La Beac poursuit en indiquant que, les différentes offres (techniques et financières) sont alors analysées par ces commissions qui comprennent, outre les cadres de la CGAM, des agents de la Direction générale du contrôle général et du département des affaires juridiques et de la réglementation, notamment. Les conclusions des travaux de ces commissions sont consignées dans un rapport soumis au gouvernement de la Beac qui statue de manière collégiale.«Au final, l’attribution du marché est prononcée par le Gouvernement de la Banque, sur la base du rapport de la commission. La décision d’attribution du marché est matérialisée par une décision signée par les six membres du gouvernement de la Banque et notifiée à la commission. Celle-ci, à son tour, publie les résultats qui sont affichés sur le site Internet de la Beac et transmis à chaque soumissionnaire.», se défend la Banque centraleC’est une passe d’armes qu’on observe actuellement entre la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) et un candidat au marché de construction d’un immeuble de la Banque centrale à Ebolowa, dans le Sud-Cameroun. Dans une lettre datée du 25 février 2019, Amadou Hamadou, promoteur camerounais de l’entreprise de BTP, DNB International Sarl, a saisi le président de la République Paul Biya. Objet : « Requête aux fins d’intervention ». Selon M. Amadou, son entreprise a participé à l’appel d’offres de la Beac du 18 juillet 2018 et aurait été classée 1ère par le maître d’œuvre avec une « une offre financière la moins élevée » se chiffrant à 12,417 milliards FCFA.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App