Cameroun-CENADI:de nouvelles réformes annoncées

A la clé, le souci de permettre au Centre national de développement de l’informatique de remplir, de manière efficace, les missions régaliennes à lui assignées. Le 13 mai 2019, le Minfi - ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a présidé la première session du Conseil de direction du Cenadi - le Centre national de développement de l’informatique. Les travaux ont permis aux membres nouvellement nommés de relever les défis qui l’interpellent, après près de 25 ans d’hibernation. Il s’agit de repositionner le Cenadi sur les rails en tant que technostructure de l’informatique à compétence nationale, en ce qui concerne son fonctionnement qui devra désormais être en droite ligne de l’esprit et des dispositions de ses textes organiques. Il est également question de redynamiser le Centre afin qu’il puisse jouer efficacement son rôle d’organe chargé de la mise en œuvre de la politique informatique du gouvernement, de conseil du gouvernement et des entreprises publiques et parapubliques, voire privées, en matière d’informatique et de téléinformatique. Il est par ailleurs question de repréciser la place du Cenadi dans le paysage institutionnel de la transformation numérique du Cameroun en cours, pour en faire l’un des maillons essentiels de la transformation numérique du pays, suivant les orientations du président de la République Paul Biya, à travers son adresse à la jeunesse, le 10 février 2015 : «L’évolution technologique a changé le cours des choses. La nouvelle économie est dominée par l’informatique».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App