Cameroun:Buea acceuille le juge en charge des affaires de Maurice Kamto et Ayuk Tabe

La vague des nominations du 5mars dernier au sein l’armée camerounaise a emporté le juge Michel Mem qui devra déposer ses valises au Tribunal militaire de Buea. C’est visiblement un nouveau retard que va prendre le procès de terrorisme qui concerne Julius Ayuk Tabe, président autoproclamé de la république d’Ambazombie et neuf autres leaders sécessionnistes. D’abord un grand retard avait été pris dans cette affaire car les accusés refusent de se reconnaitre comme étant des camerounais et ensuite parce que la juge Abega Mbezoa épouse Eko Eko en charge de cette affaire avait cédé sa place pour des raisons inconnues jusqu’ici. C’est le colonel Mem Michel qui avait été constitué juge dans l’affaire des leaders séparatistes pour la remplacer. Il a présidé deux audiences avant cette affectation. Il quitte le Tribunal militaire de Yaoundé pour rejoindre celui de Buea et se décharge ainsi du procès de terrorisme. Sa casquette de Vice-président du Tribunal militaire de Yaoundé depuis le mois de février 2018 faisait qu’il était également d’instruction dans cette juridiction. Une telle place lui a valu aussi une implication dans le suivi de l’inculpation du leader et des membres du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) arrêtés récemment. Appelé par les avocats de la défense à se prononcer sur la compétence de cette Cour à juger des civils, il n’a jamais donne de réponse. C’est le Lieutenant-colonel Jacques Boudoin Misse Njone, précédemment en service dans la ville de Bamenda, qui le remplacera au Tribunal militaire de Yaoundé. Quant aux différentes procédures qui concernent les leaders séparatistes et ceux du MRC, l’identité de la personne en charge, reste pour le moment, inconnue.

Social

  • Mobile App