Cabral Libii saisit l’ONU et l’UA.

Classé troisième avec 6,28 % des suffrages à la présidentielle camerounaise du 7 octobre, Cabral Libii (38 ans), le candidat de l’Union nationale pour l’intégration vers la solidarité (Univers), affirme avoir saisi des instances internationale notamment l’Organisation des Nations unies et l’Union africaine pour l’annulation du scrutin, lundi soir, lors d’un point de presse. “Nous avons entrepris de saisir les instances internationales compétentes, notamment le conseil de paix et de sécurité de l’UA, le Conseil de sécurité de l’ONU”, pour faire annuler le scrutin, a déclaré Libii, rappelant que “le Cameroun est signataire de traités qui ont été scandaleusement violés.” Quelques jours après la présidentielle, le plus jeune candidat avait déposé un recours en annulation générale des élections, estimant que le scrutin n’a ni été “libre, ni transparent, encore moins crédible”, tout en pointant des “manquements au cours de son déroulement.”

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App